curcuma et saule blanc arthrose brebis

Curcuma et saule blanc pour boiteries d'une brebis

 

 


Une de mes brebis a fait il y a 5 ans environ, une fourbure qui est devenue chronique après avoir ingéré un excès de céréales (elle a accédé à un sac de maïs par accident, et ce n'était pas la seule, un bélier et une autre brebis y était parvenue aussi et après un long traitement pénible car nécessitant de donner du bicarbonate de soude fort régulièrement ainsi que des jus d'orties pour les nourrir après le jeûn, tous les trois animaux se sont très bien rétablis sauf la brebis en question qui a été lourdement atteinte et a fait une foubure).
Ainsi la brebis avait tendance à boiter des deux membres postérieurs sauf quand la terre est très humide.
Mais en viellissant, elle est devenue de plus en plus handicapée au point que l'été dernier, elle refusait de se lever pour aller manger: le sol étant trop dur.
Je lui donnait du foin, du pain aussi pour lui faire plaisir, parfois un peu de maïs.
A disposition je laissait de l'eau fraîche.
Un tapis de paille fraîche lui permettait de se coucher dans un endroit bien propre, et puis cela lui permettait de se lever un peu pour changer de position ou se détendre les membres.
Le soir quand les autres brebis partait brouter de l'herbe j'ai bien sentit qu'elle était très malheureuse puisqu'elle les "appelait" désespérément.
Je lui ai donné 10 grammes de feuilles de cassissier sèche par jour que l'on dit puissament anti-inflammatoire sans voir le moindre changement.
Alors que je me décidait de faire venir le vétérinaire, le mois d'Aout devint assez pluvieux ou plutôt les orages apportaient suffisament d'eau pour ramollir un peu le sol.
La brebis en profita et se remit à brouter avec les autres mais en présentant de sérieuses boiteries.
Celles-ci se calmèrent avec le mois de Septembre assez humide.

Pour éviter cette année de revoir cette pauvre brebis dans un état si désespérant, j'ai acheté 1 kg de poudre d'écorce de saule blanc et 1 kg de poudre de curcuma.
Ces deux plantes sont reconnues pour leurs effets analgésiques et anti-inflammatoires.
Elles ont même été testées sur des chevaux dans une thèse française (vétérinaire d'Alfort) associées à du yucca et de la résine de boswellia.
Le résultat très positif dans certaines boiteries m'a incité à tester les deux plantes du mélange qui sont les plus facile à se procurer: le curcuma et le saule blanc.

Les effets étaient censé se produire sur les chevaux de l'étude au bout de une semaine environ.
Ils étaient comparables à un anti-inflammatoire du commerce très utilisé sur les chevaux.

De plus un vétérinaire m'expliqua que de la phénylbutazone pourrait calmer la douleur de ma brebis.

 

 

La brebis reçue début Juin (alors que le sol était déjà assez sec provoquant une boiterie importante chez la brebis)  3 à 4 grammes de poudre d'écorce de saule blanc (une bonne cuillère à café) ainsi que 5 grammes de curcuma en poudre (une grosse cuillère à café), le tout mélangé à un peu de miel et aplliqué sur une tranche de pain de mie complet.
Le pain pliée en deux, la brebis ne peut pas sentir les plantes et ingère au début avec prudence le traitement.
Les jours d'après elle refuse un peu le traitement et je dois donc bien étaller la préparation à base de plante et de miel comme si je mettais du beurre sur une biscotte.
Le pain de mie s'imprégant du mélange, le goût devient certainement moins suspicieux et la brebis s'abituant à ces deux tranches de pain de mie quotidienne devient moins résistante.

 

 

Les premiers jours il n'y eu aucune différence.
Mais au bout de 8 jours, à ma grande satisfaction, la brebis commence à moins être handicapée pourtant la chaleur s'est amplifiée.
Elle devrait ne plus se déplacer si on compare à l'an dernier.

Jour après jour, la brebis semble de moins en moins souffrir.
Trois semaines environ après le début du traitement à base de plantes, la brebis ne boite pratiquement plus.
Lorsque nous arrivons à la mi-Juillet et alors que la canicule à frapper plusieurs fois la France, la brebis broute avec ses semblables sans le moindre problème.
Elle s'aventure même dans des endroits éloignés qu'elle délaissée à cause de la douleur.
Se déplaçant à son rythme, elle est tout à fait autonome et le mois d'Aout, le plus terrible pour cette brebis, se passe sans encombre.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site