MTC et cancer du poumon

 

 

Traitement d’un cancer du poumon par la médecine traditionnelle chinoise.

 

Il existe plusieurs types de cancers du poumon mais le plus fréquent est le carcinome spinocellulaire.

Le cas qui nous intéresse est celui d’une femme de 51 ans diagnostiqué pour ce type de cancer du poumon.

La patiente était fumeuse.

Elle refusa la chimiothérapie et la chirurgie mais elle fut traitée par la médecine chinoise traditionnelle comme le reporte l’étude « Regression of squamous cell carcinoma of the lung by Chinense herbal medicine : a case with an 8-year follow-up » par Liang et Xue.

Elle suivit le traitement pendant 4 ans.

La composition du mélange de 9 plantes était la suivante : hedyotis diffusae ; ophiopogonis ; taraxacum ; panax notoginseng ; pseudobolbus cremastrae ; panacis quinquefolii ; houttuyniae ; fritillariae thumbergii ; pinelliae preparata.

 

Hedyotis diffusae ou olenandria diffusa a été reconnue efficace sur le cancer du poumon à petites cellules in vitro d’après l’étude : effects of four herbal extracts on drug-sensitive and multidrug-resistant small-cell lung carcinoma cells .

 

La racine de panax notoginseng a été testée sur les carcinomes du poumon avec succès comme le décrit l’étude : induction of apoptosis in human lung carcinoma cells by the water extract of panax notoginseng is associated with the activation of caspase-3 through downregulation of Akt.

 

Herba houttuyniae possède aussi des propriétés anticancéreuses comme le présente l’étude : herba houttuyniae extract induces apoptotic death of human promyelocytic leukemia cells via caspase activation accompanied by dissipation of mitonchondrial membrane potential and cytochrome c release.

 

De même pour le rhizome de pinelliae selon : pinelliae rhizoma herbal-acupuncture solution induced apoptosis in human cervical cancer cells, SNU-17.

 

Quand au taraxacum se sont d’innombrables études qui valident son utilisation dans le cancer.

Voir :

Evaluation of aqueous extracts of Taraxacum officinale on growth and invasion of breast and prostate cancer cells.

 

Taraxacum officinale induces cytotoxicity through TNF-alpha and IL-1alpha secretion in Hep G2 cells.

 

Taraxinic acid, a hydrolysate of sesquiterpene lactone glycoside from the Taraxacum coreanum NAKAI, induces the differentiation of human acute promyelocytic leukemia HL-60 cells.

 

Anti-carcinogenic activity of Taraxacum plant. II.

 

Anti-carcinogenic activity of Taraxacum plant. I.

 

Antitumor activity of hot water extract of dandelion, Taraxacum officinale-correlation between antitumor activity and timing of administration (author's transl)

 

On peut donc déjà dire que la préparation administrée n’utilise pas n’importe qu’elles plantes. Elles sont pour la plupart des anticancéreux.

 

Ce cas isolé ne doit pas pour autant être ignoré.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site