les médecines traditionnelles

La médecine traditionnelle

Je ne suis pas médecin. Aucune dose ne sera indiquée.
Toutes ces informations sont disponibles dans les livres et internet; à vous de trouver les doses. Bonne chance!

Les antalgiques naturels :

Aconits:
Ce sont des plantes très toxiques à de faibles doses. Cependant elles sont analgésiques (action un peu moins prononcée que l'ibuprofène). Consulter les études de Murayama  M. et al.; Takizawa et Hayakawa...
Albizzia lebbeck:
Chez l'animal, la prise orale d'extraits est aussi efficace que la morphine. Consulter l'étude de Achinto Saha.

Anémone-pulsatille:
La plante a depuis longtemps été utilisées comme analgésique. C'est un poison à faible dose mais le séchage lui fait perdre un peu cette nocivité , de même que son action sédative de la douleur. La plante même séchée ne peut être prise sur le long terme. Consulter l'étude de Z.S Saify et al.

Belladonne ; mandragore ; jusquiame ;datura :
Puissants antalgiques mais très toxiques à faibles doses. A n’utiliser que de l’ordre de quelques graines (jusquiame, datura) ne jamais dépasser plus de 5 graines pour les adultes et 1 graines pour les enfants sinon des effets hallucinogènes se produisent. Calment les rages de dents ; les sciatiques ; les rhumatismes ; les douleurs par les plaies. Ont été utilisées jadis comme anesthésiques . Chez l'animal, la prise d'extrait de graines de Datura a eu un effet antalgique comparable à la morphine. Consulter l'étude de M. Khalili.

Cannabis sativa :
Chez l'animal, les extraits de la plante sont, par voie orale, aussi efficace que la morphine. Consulter l'étude de Sofia R.D et al.

Colchique :
Antalgique contre la goutte, il est aussi efficace que l'ibuprofène. Sa toxicité est grande et nécessite une posologie rigoureuse. Consulter l'étude de Sloan RW.

Corydalle :
A la puissance analgésique de l'opium.

Gaulthérie :
Antalgique léger comme l’aspirine, le saule et la reine-des-prés

Giroflier :
Antalgique dentaire efficace en cas de rage de dents. La benoite ( geum ) contient aussi de l'eugenol dans sa racine mais dans des proportions trop faibles.

Lactuca virosa :
La laitue vireuse est aussi analgésique que l'ibuprofène. Consulter l'étude de Wesolowskaa A. et al.

Lierre :
Antalgique très utilisé autrefois pour calmer les douleurs des rhumatismes et les rages de dents.. Les recherches ont validés cette proprité. Consulter l'étude de R.J. Mandad et al qui compare l'effet antinociceptif d'un extrait de la plante à la morphine.

Menthes :
Mentha longifolia et M. spicata sont de très bons analgésiques selon les études de Amabeoku G.J. et Nour Aldini M.. Les extraits de ces menthes se sont révélés de très intéressants antalgiques (aussi efficace à doses moyennes que le paracetamol à dose élevé pour M. Longifolia). 

Morelle noire :
Antalgique moyen. Moins puissant que le Datura. Selon l'étude de Z.A. Zakaria et al., l'extrait de morelle noire est un peu moins efficace que la morphine. Cette plante peut être toxique à des doses faibles, la posologie pour l'analgésie est très petite et demande de la rigueur.

Opium :
L'antalgique de référence. Les sucs les plus concentrés proviennent du Papaver somniferum non ornemental. Cependant, les variétés horticoles de P. somniferum sont intéressantes à utiliser (il suffit de doubler ou plus la posologie).

Peupliers (dont le Tremble) :
Antalgiques légers comme l’aspirine car ils contiennent des substances proches de celles du Saule blanc.

Piment rouge :
Antalgique léger en externe.

Reine-des-prés :
Antalgique léger comme l’aspirine et le saule.

Saule :
Comme l’aspirine car il contient de la salicine.



Les antibiotiques naturels :

L’ail (garlic ; ajo ; allium sativum) :
antibiotique général (c’est-à-dire qu’il agit sur vibrio cholera ; anthrax (charbon) ou bacillus anthracis ; staphyloccoques ; streptoccoques ; salmonella ; listeria ; escherichia coli ; clostridium ; pseudomonas ; bacillus subtilus ; helicobacter pylori)

L’argile :
absorbe les bactéries intestinales et gastriques.

L’aunée ( inula ) :
antibiotique des voies respiratoires

Azadirachta indica :
contre le choléra

Basilic (ocimum) :
contre listeria ; klebisella ; E. coli et staphylococcus (antibiotique intestinal)

Cinnamomum (cannelle de ceylan) :
antibiotique intestinal.

Capucine :
puissant antibiotique naturel des voies urinaires.

Citrus limon :
antibiotique intestinal .

Echinacea :
antibiotique général contre staphylococcus et streptocoques

Berberis :
antibiotique général comme l’ail.

Eucalyptus :
antibiotique des voies respiratoires ; agit sur staphylocoques ; listeria ; E. coli et bacillus cereus

Gingembre (zingiber) :
antibiotique intestinal

Giroflier :
antibiotique intestinal.

Hètre :
la créosote est un puissant antibiotique pulmonaire

Hydrastis:
antibiotique général comme le berberis et l’ail

Lavande : essence ;

léger antibiotique général (listeria ;staphyloccoccus ;E. coli ;pseudomonas )

Mentha : essence ;
léger antibiotique général

Myrtillier :
eberth ; colibacillose ( débarasse l'organisme des colibacilles)

Origan et marjolaine : (huile essentielle)
antibiotiques généraux comme l’ail

Piments :
antibiotiques digestifs

Pinus ; sabies :
antibiotiques respiratoires puissants ; excellents antiseptiques

Rosmarinus : essence ;
léger antibiotique général

Salicaire (lythrum salicaria) :
puissant antibiotique de la sphère digestive

Sarriette (satureja) : essence;
antibiotique général comme l’ail

Sauge ( salvia ) : essence ;
antibiotique général

Souci (calendula) :
mercurochrome naturel ; agit sur staphylocoques et streptocoques

Tea-tree :
l'huile essentielle est utilisée comme antibiotique général

Thym :
un des plus puissants bactéricides. L'huile essentielle est un antibiotique général



Les anti-inflammatoires

Ananas :
la bromélaine contribue à prévenir l’inflammation

Boswellia serrata:
Activité anti-inflammatoire comparable à la phenylbutazone selon Singh et al.

les camomilles :
bon anti-inlammatoire digestif et comparable à l'hydrocortisone en externe selon l'étude de Aertgeerts et al.

cassis :
une alternative aux corticoides. C’est l’harpagophytum des climats tempérés.activité : 1/3 de celle de la cortisone.

curcuma :
Aussi efficace que l'hydrocortisone en externe ( selon l'étude de Mehra K.S. et al.). Il est comparable à l'action de l'ibuprofène en interne (selon Kuptniratsaikul et al.).

frêne :
C'est un très bon anti-inflammatoire. Mêlé au Solidago et au peuplier, il constitue le mélange Phytodolor dont l'action est comparable au Vioxx (selon l'étude de Gundermann et al.).

gingembre :
Effet comparable à l'ibuprofène selon l'étude de Massoud Haghighi et al.

Harpagophytum :
pouvoir supérieur à celui de la phénylbutazone selon l'étude de Schruffler et al.

hamamelis :
équivalent de l’hydrocortisone pour les problèmes dermatologiques (consulter les études de H.C. Korting et al.)

laurus nobilis :
effet antalgique sur l’inflammation comparable à celle de la morphine et du piroxicam. Consulter l'étude de M. Sayyah et al.

morelle douce-amère :
semblable à la cortisone

réglisse :
activité proche de la cortisone mais la plante ne peut être prise à long terme.

reine-des-prés :
bon anti-inflammatoire, proche de celui de l'aspirine.

Romarin:
A la fois analgésique comme le Tramadol (selon Gonzales-trujano et al.) et anti-inflammatoire comme l'indométhacine ( Rocha J.P.F. et al.).

saules :
identique à l’aspirine

griffe-de-chat ( uncaria ) :
très bon anti-inflammatoire!


Les antispasmodiques

Adhatoda:
Ces plantes dilatent les bronches et sont utiles en cas s'asthme.
Sources: Ashenafi Assefa et al.; P.M. Murali et al.; Pritesh Paliwal et al. (2011).

Alisiers (Ailanthus):
Dilatent les bronches , ce sont des anti-asthmatiques.
Source: Jin M. et al. ; 2009 et Dinesh Kumar et al .; 2010

café :
bon antispasmodique des voies respiratoires. Utile en cas de crises d’asthme.

Cardamone (Elletaria):
L'ingestion dilate les bronches.
Source: Arif-Ullah Kan et al. ; 2011

Carum Copticum:
Dilate les bronches puissamment.
Sources: Mohammad Hossein Boskabady et al. 2007; AH. Gilania 2005

Coleus forskohlii:
La forskoline de la plante est antiallergique et dilate les bronches.
Source: W. Kreutner et al.

desmodium :
bon antispasmodique et anti-asthmatique.
Très bon anti-asthmatique.

éphédra :
équivalent de l’adrénaline ; excellent décongestionnant; contre les allergies ; contre les crises d’asthme

Hysope:
C'est une aide précieuse , en complément de plantes qui dilatent les bronches.
Sur les voies respiratoires, les extraits valent de la dexamethasone.
Source: Wang HY et al. 2011; Hou Min et al. 2010.

khat :
contre l’asthme et l’allergie. L’éphédrine du moyen-orient

khella :
puissant antispsamodique ; lutte contre l’asthme efficacement

Ligusticum wallichii:
Très intéressant dans l'asthme.
Source: Shao CR et al. 1994; Xiong L. et al. 2007

lobélie :
puissant antispasmodique ; contre l’asthme

Myrica sapida:
Dilate les bronches.
Source: Kalpana G. Patel et al. 2008

Pourpier (portulaca oleracea):
Consommé en grande quantité, il dilate les broches!
Sources: Borushaki MT et al. , deux études de 2004.

solonacées (datura ; belladone ; jusquiame ;mandragore) :
contre les crises d’asthmes et les spasmes digestifs et musculaires

De nombreux Solanum sont efficaces pour dilater les bronches.

Tylophora:
Ces plantes dilatent les bronches.
Source: P. Paliwal (2011).

Les digestifs

aloes :très bon purgatif ; équivaut le sel de glauber
bourdaine : purgatif moins puissant que l’aloès
absinthe : indispensable en cas de météorisme
ail : s’utilisait efficacement contre le météorisme des ruminants
angélique : spasmes intestinaux ; coliques
anis :moins puissant que le carvi et le fenouil mais bon carminatif
ballote : antivomitif
basilic : digestif moyen à léger
solonacées (belladone ;jusquiame ;mandragore ;datura) : excellent contre les coliques
bryone : purgatif général ; trop puissant
camomilles : excellent en cas de coliques du cheval
carvi : un des plus puissants carminatifs ; indispensable en cas de météorisme
chélidoine : bon digestif mais attention aux doses
écorce d’orange,de citron : un bon vieux digestif
liseron ;jalap ;ipomea : plus violent que le séné
coriandre : carminatif peu puissant
cumin : le meilleur carminatif
fenouil : moins puissant que le carvi mais plus fort que l’anis
ferula assa-foetida :antispasmodique digestif
genévrier : bonne pour les coliques et la météorisation
gentiane : bon digestif ; contre la dyspepsie des chevaux
gingembre :excellent en cas de nausées ; bon digestif
huiles : en prévention des météorisations spumeuses
lin : très bon laxatif
menthes : indispensables pour les coliques des chevaux
psyllium : équivalent du lin
rhubarbes :excellent purgatif
huile de ricin : bon purgatif
sarriette : excellent contre les flatulences
séné : puissant purgatif (légèrement plus fort que l’aloès)


Les vermifuges naturels
The anthelmintic natural
Anthelmintico naturales
Pour les animaux.
For animals
Por animales

Toutes ces informations sont retrouvables par internet
 

Les vers :ascaris ; hétérakis ; capillaria ; oxyures ; ténia ; ankylostomes ; douves ( fasciola )
Strongles ( strongyles ) : strongylus ; nematodirus ; oesophagostomum ; haemonchus ; cooperia ; trichostrongylus ;

Abricotier (prunus persicus) :
les fruits sont actifs sur ascaris (ascaridia) et hétérakis chez la poule.
Source: Kavindra Singh et al.; 2004

Aigremoine:
Plante riche en tannins condensés.

Achillée Millefeuille:
Réduction de 88,40 % des strongles des ruminants.
Source: Tariq et al.; 2008

Ail , garlic , ajo (allium ) :
actifs sur tous les vers des poulers(capillaria,heterakis,trichostrongylus,ascaris ).
Sources: K. Singh et al. (2000); A.D. Wijayanti et al.
Actif sur haemonchus et autres vers du bétail mais à hautes doses : 1 gousse pour 3 kg.
Source: M.R. Amin et al. (2008)

Albizia :
actif à 90 % sur les vers des moutons et à 100 % sur Monezia.
Source: J.M. Gathumaa et al. (2004)

Aloes :
actif à 95 % sur les vers des chèvres ( haemonchus , trichostrongylus , oesophagostum )
Source: Maria J.M. Batatinha et al.

Amaranthus spinosus :
actif à plus de 80 % sur les strongles des chèvres et moutons.
Source: Fajimi A. K. et al (2004)

Ambrosia maritma :
efficace sur les douves (étde de Morales et al. )

Ananas comosus :
Les extraits des feuilles sont actifs à plus de 95% sur les vers des vaches.
Source: Jovellanas; (1997)

Annona :
efficace à 96 % sur les vers des vaches.
Source: Oliveira et al.

Areca :
plus ou moins valable sur les vers des volailles.
Actif sur les vers des chevaux et des moutons
Actif sur les vers des ruminants,des porcs
Sources: usages traditionnels!

Absinthe ; wormwood ; ajenjo ( artemisia absinthium ) :
active sur tous les vers ronds (strongles) des ruminants.
Source: K.A. Tariqa (2008)

Artemisia brevifolia :
active sur haemoncus des ruminants (Idris U.E. ; 1982) et hétérakis gallinarum des volailles (Shaker A. Seddiek et al. ; 2011)

Artemisia santonica :
actif sur les vers des poules,du mouton, des porcs, des vaches; sur les ankylostomes (usage traditionnel!).

Artemisia vulgaris ( armoise ) :
contre nematodirus du mouton et divers strongles respiratoires ( Duval ).

Aunée ( inula ) :
actve sur ascaris ( source: El-Garhy et al. ; 2002); oxyures et ankylostomes (usage traditionnel).

Basilic sacré :
vermifuge des volailles et sur haemonchus des ruminants surtout grâce à l'eugenol que cette plante contient.

Black walnut ( juglans regia ) :
actif sur haemonchus des ruminants (Sharma et al. , 1971); ne pas utiliser sur les équidés ( provoquerait des fourbures).

Bryone :
vermifuge pour chevaux ( usage traditionnel rappelé par Cabaret et al.)

Butea :
efficace sur ascaris chez les volailles
Efficace à 80 % surles strongles des moutons (source: Iqbal Z et al.)

Caesalpinia :
équivalent à pipérazine sur ascaris galli (Source: M. Ahmad et al.)

Calotropis :
efficace sur oesophagostomum et bunostomum
Efficace sur haemonchus
Efficace à 80 % sur les strongles des moutons
Source: Iqbal Z et al.

cannelle :
par l'eugenol surtout, elle est active sur les strongles des chevaux et des ruminants. Cependant elle est très irritante our le système digestif (surtout des équidés).

Chénopodium anthelminthique :
efficace sur strongylus chez le cheval et sur les vers des volailles
Efficace sur les ankylostomes et trichuris
Efficace sur les strongles des alpacas à 88 %
Efficace sur les vers des agneaux
Source: Fernando Curi Capcha ; 2003 et M.L.R. Musucancha (1999); etc...

Chrysophyllum : efficace à 50 % sur les vers des chèvres
Efficace sur haemonchus des vaches

Combretum : actif sur tous les vers des volailles y compris Cappilaria spp.
Source: Tchoumboué et al. ; 1996.

Conifères ( pinus ) :
résine active sur les vers des ruminants, des chevaux et des volailles (strongles) .
Source: l'usage traditionnel!

Courges ( cucurbita pepo ) :
actif sur les strongles des ruminants (88 %)
Source: F.C. Capcha et al.; 2003.
Vermifuge des volailles
(controversé!)

Dicksonia : actif à 84 % sur les vers des ovins
Source: S.K. furtado ; 2006

Eglantier ( rosa canina ) :
contre ascaris chez l’homme et le porc ; ténia chez le chien
Usage traditionnel!
Fagara ( zantoxylum ) :
efficace sur les strongles des moutons
Source: Houzangbe et al.

Ficus :
vermifuge pour chiens( ascaris ) ;
efficace ( latex toujours ) sur haemonchus,
sur ascaridia galli.
Latex efficace sur nematodirus et strongylus ( toxique )

Fougère mâle ( dryopteris ) :
contre les strongles et le ténia des ruminants
Contre les ankylostomes et les vers plats du cheval et monieza
Agirait sur les vers des équins.

Fumaria parviflora :
vermifuge contre les strongles des ruminants (89 % d’efficacité)
Actif sur les douves
Sources:  I.R.M. Al-Shaibani et al. (2009) et S.R. Kailani .

Genévrier ( juniperus ) :
contre les douves
Usage traditionnel.

Gingembre ( zingiber ) :
actif sur différents vers dont haemonchus
Une étude utilisant des doses assez faibles a révélé une diminution de 67 % des strongles des moutons
Source: Iqbal Z et al.

Girofle : par l’eugénol ; actif sur les vers des ruminants et des chevaux (strongles).
Inconvéniant: très irritant sur le sysytème digestif (surtout des équidés).

Grenadier ( punica ) :
actif sur les strongles et les vers plats des ruminants
Chez la vache, une efficacité de 79 % a été observée sur les strongles. (1992)
In vitro, 95 % d’efficacité contre les strongles des chèvres

Halothamus :
réduit 50 % des strongles des chèvres
Source: F. Dawo et al. (2005).

Hilderbrantia :
efficace à 90 % sur les strongles des moutons ;
actif sur monieza
Source: J. M. Guthumaa et al. ; 2004

Mallotus ( kamala ) :
contre les vers plats des ruminants
Efficace sur haemonchus
source: Ahmad AH. et al; 2004

Khaya senegalensis :
90 % d’efficacité sur les strongles des ruminants
Source: I.O. Ademola et al.; 2004

Hagenia : contre les vers plats du bétail
Usage traditionnel.

Leucaena : contre les strongles des ruminants
Source: Ademola I.O. et al.

Lupinus :
contre les vers des chevaux ( strongylus entre autres ) ; trichuris et ascaris chez le porc (selon Duval).
D'après R. Hinojosa (2004) le lupin de haute montagne est très efficace sur les strongles des lamas!

Melia azedarach :
contre les strongles des ruminants ;
sur les ankylostomes et les vers plats
Source: Hordegen P. ; 2003

Mimosa :
contre les strongles des ruminants
Source: Faelnar; 1997

Morringa :
95 % de réduction des strongles des ruminants
Source: Akhtar et Ahmad; 1990.
Morus alba :
98 % de réduction des strongles des ruminants
Source: Riffat S et al.; 1986
Myrrhe :
Très puissant contre les douves
Source: Haridy FM et al.; 2003

Myrsine :
actif à 77 % sur les strongles des ruminants
Source: J.M. Gathumaa et al.; 2003

Nauclea latifolia :
94 % de réduction sur les strongles des ruminants
Source: Onyeyili P. A. et al ; IO Ademola et al.(2007)

Neem :
contre les strongles des ruminants ( 87 % d’efficacité )
Source: G.W. Thomas et al.; E. Salazar et al. ; 2004

Origanum :
L'HE était utilisée sur Strongylus chez le cheval

Oroxylum indicum :
actif sur les strongles du cheval in vitro.
Source: Linda A. Swift.

Carica papaye :
actif sur tous les vers des volailles
Actif sur les strongles des ruminants ( efficacité supérieure à 80 % )
Source: les études de M. Mpoame et al.
Actif sur ascaris chez le porc
Source: Satrija F. et al. ; 1994

Psoralea :
hautement efficace sur les strongles des moutons
Source: Javed I et al. ; 1986.

Pyrethre :
actif sur Strongylus chez le cheval
Actif sur ascaris (ascaridia galli) chez les volailles mais aussi sur tous les autres vers.
Source: différentes études mentionnes par Duval.
Efficacité sur les strongles des ruminants.
Source: Mbria J.M. et al.

Leucheria daucifolia :
contre les strongles des ruminants

Saussurea :
hautement efficace sur les strongles des moutons
Source: les études de Akhtar et al.

Spigelia :
contre les strongles des ruminants
Source: I.O. Ademola et al. ; 2006

Spondias :
actif à 100% sur les strongles des moutons
Source: I.O. Ademola et al.

Swertia :
effet significatif sur les strongles des moutons
Iqbal Z. et al.

Tabacum :
efficace chez les volailles et les ruminants mais très toxique

Tagetes minuta, patula, erecta:
efficaces sur les strongles des ruminants ( 82% de réduction )
Source: Brian Sims et al. ; 2000

Terminalia :
contre les strongles des ruminants
Source: A. Nfi et al. ; 1999

Thymus, thym :
actif sur les strongles des ruminants et des équins.
Agit contre ascaris, les vers du poulet et les ankylostomes

Tinosphora :

contre les strongles des ruminants

Vernonia :
actif sur les strongles des ruminants ( supérieur à 93 % )
Source: A. Nfi et al. ; 1999

34 votes. Moyenne 3.03 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×