Efficacité reconnue

La mammite est une pathologie ayant pour cause, dans plus de 90 % des cas, des infections par des bactéries comme streptococcus agalactiae, streptococcus dysgalactiae, staphylococcus aureus mais encore streptococcus uburis, escherichia coli.

Une mammite se développe dans les cas de mauvaise hygiène mais encore de faiblesse immunitaire.

Et il ne faut pas oublier les facteurs que sont le climat, les traumatismes répétés dont la fréquence augmente en stabulation.

L’air, l’humidité, la température entrent souvent en cause aussi.

On notera les influences du stress. Ce dernier étant capable d’affaiblir le système immunitaire (SI).

La génétique est également potentiellement responsable de fréquences augmentées de mammites.

Il y aussi le facteur alimentaire: excès d’azote, d’apports de concentrés, rapport phospho-calcique inadapté.

Maintenant que nous connaissons les bactéries les plus communes à l’origine des mammites et que nous connaissons un peu mieux les causes de ces affections, quels sont les moyens de prévenir ou de contrôler leurs apparitions?

P. L. Ruegg , en 2008, parle d’une étude conduite par Abainech et Sintayehu.

La plante testée est Persicaria senegalense.

Les résultats obtenus sont très encourageants.

Spînu Marina et al ont évalués l’effet immunostimulant de l’échinacée , de l’aloès, du thym, de l’argousier et du chardon-marie.

Seul l’extrait de thym a été significativement intéressant.

G. B. Argilagos a prouvé l’intérêt des extraits d’eucalyptus dans le traitement des mammite bovine.

Le propolis , est , d’après L. F. O. Schuch , un excellent traitement des mammites.

R. Mukhejee indique l’alternative que constitue l’extrait de Tinosphora cordifolia ou de neem (azadirachta indica) ou encore de basilic exotique (ocimum basilium) .

Lu Y. et al ont noté également le potentiel qu’est Salvia Miltiorrhizae .

Des préparations à base de plantes sont aussi retenues pour leur action sur les mammites.

G. Giacinti et al ont réalisés une étude sur les propriétés de l’astragale (Astragalus membranaceus) et de la spirée ulmaire ( Spirea Ulmaria) .

Le mélange a donné des résultats prometteurs.

Le produit Mastilep ( composé de réglisse, de curcuma, de cèdre, de Paederia foetida et de soufre) a été l’objet de plusieurs études validant son intérêt.

Phyto-Mast est une mixture de Angelica, Mentha, réglisse, thym, huile de canola et de vitamine E.

K. A. E. Mullem indique par une étude que le produit est très utile.

Il existe aussi l’étude de A. Y. Kolte qui valide l’utilisation de différents mélanges comme ceux de Withania Somnifera, d’Asparagus Racemosus, de curcuma et de basilic exotique ou le mélange à base de réglisse, de curcuma, de ricin, de Ficus Racemosa, et de Nardostachys jatamansi.

Dans le même ordre, K. C. Acharya prouve l’efficacité du complexe Immu-21 constitué d’extraits de Tinosphora Cordifolia, basilic exotique, Emblica Officinalis et Withania Somnifera.

M. Indradji révèle la puissance du mélange d’ail (allium sativum) et de Morinda Citrifolia.

A présent , que donnent les Huiles Essentielles (HE) sur les mammites?

Les études sont rares!

La Fédération Régionale des agriculteurs biologiques de Bretagne (FRAB) a sélectionné en 2006, trois HE ( HE de laurier noble; HE de thym; HE de romarin) pour les tester d’abord in vitro sur les souches rencontrées communément dans les mammites.

Les résultats furent très positifs.

Cependant, in vivo, l’efficacité est basse.

La FRAB réalise des approfondissements en 2007, en testant un mélange d’HE de thym et de romarin.

Les résultats sont encore moins encourageants que l’année précédente.

En 2008, pas de résultats plus intéressants observés.

Cependant, nombreux sont les éleveurs qui observent l’efficacité des HE dans le traitement des mammites.

De études supplémentaires doivent donc être réalisées avant de se faire une petite opinion.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

1. pasquier dominique 26/05/2011

bonjour
vos recherches bibliographiques sont très intéressantes, je suis entre autre nutritionniste spécialisé sur bovin laitier , viande et caprin, en ce qui concerne les mammites sur vache laitière , mais c'est transposable sur les autres espèces caprins et ovins, l'origine des mammites est lié à plus de 95% à l'alimentation et la micro-nutrition , l'environnement est parfois un facteur aggravant et ces fameuses bactéries que sont les streptocoques ubéris, aggalactaé et autres stapylocoques dorés ,ne sont que des profiteurs qui explosent lorsque le milieu interne , externe de la mamelle ou du système sanguin le leur permet les vrais causes et origines de ces problèmes sont :les excès de protéine soluble , d'énergie rapide , les déficits de cellulose digestible , les déficits de fibre à effet mécanique pour le rumen et les déficit de PDIA( protéine à dégradation lente) , parfois un seul de ces facteurs en est la cause , parfois et souvent plusieurs !

2. raphaelgardiabacque 27/05/2011

Bonjour,

Je vous remercie pour cette précision de grande importance.
Si vous désirez développer, ce serait très intéressant...

A bientôt j'espère.

3. vetholistic (site web) 27/02/2012

intéressant votre sîte, à bientôt
nb noter la naissance d'une gamme aroma "vet essentiel", très efficace pour chiens et chats...,

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site